Aslania

“Is sex dirty? Only when it's being done right.”― Woody Allen

LA CONSOMMATION DES FILMS X PAR SON PARTENAIRE

Toutes les générations composées d’hommes et de femmes ont toujours eu des avis partagés jamais uniformes sur la question de l’érotisme. D’aucuns pensent qu’on ne doit pas en faire une référence dans le couple pendant que d’autres estiment que ça n’a aucun impact négatif sur l’avenir des conjoints. Déjà dès l’âge de l’adolescence, qu’on soit garçon ou fille, on commence à sentir cette pulsion sexuelle qui semble s’installer progressivement en soi. S’en suit après l’envie de faire ses premiers pas dans ce monde de plaisir intense. Ne pouvant pas tout de suite y aller directement avec un partenaire, car ne connaissant encore rien ou du moins pas grand chose sur le sujet, l’on tente d’emprunter un chemin vieux de plusieurs siècles: la pornographie. Il s’agit d’un ensemble de scènes érotiques soigneusement orchestrées dans le but d’exciter l’individu qui les regarde. Rien n’est caché par ces acteurs. On peut dire que tout est dévoilé et mis à nu dans le vrai sens du terme. Ainsi, pour celui qui n’aurait pas encore eu la chance de toucher du doigt le plaisir qui se trouverait dans ces images de façon réelle, il pourrait se contenter de cette fiction et en jouir en attendant que la réalité ne frappe à sa porte.

Cependant, quand bien même le pas aurait été franchit, nombreux sont ceux qui continuent encore de s’attacher à ses scènes imaginaires jusqu’au point où le ou la partenaire commence à promener des regards inquiets sur l’avenir.

IL N’Y A PAS DE PEUR A AVOIR

Le fait de suivre des films pornographiques (quelque soit la fréquence de vision), conduit sans nul doute à la découverte de ses fantasmes. Mais cela passe le plus souvent par l’auto-attouchement puisque c’est l’un des tout premiers pas à poser avant d’aller vers un partenaire. Ainsi se masturber soi-même alors qu’on est déjà en couple amène l’autre à se demander ce qui peut justifier un tel comportement. Certains culpabilisent, car selon eux, ils n’ont pas suffisamment joué leur rôle de conjoint parfait et que ce serait pour cette raison que leurs hommes ou leurs femmes auraient choisi de s’attacher au virtuel. Mais en principe, il y a lieu de rappeler que la conséquence directe de ses scènes est qu’en regardant, l’on ne peut s’empêcher de se masturber. De plus les partenaires doivent comprendre que cela n’enlève en rien à l’intérêt que celui ou celle qui fait cela porte à l’autre. Il peut s’agir d’une femme ou d’un homme. Pour eux, c’est un fantasme qui ne peut être vécu à deux. Pas dans le sens de ne pas considérer l’autre, mais plutôt dans le sens de se faire plaisir à soi-même et par soi-même.

Par ailleurs, il n’est pas exclu que vous regardiez ensemble les pratiques qui se font afin de stimuler davantage vos sensibilités et mieux vous connaitre. Il se peut que vous découvriez des fantasmes qui vous sont communs. Cela ne pourra que solidifier votre union d’avantage. Et pendant que vous y êtes pourquoi ne pas essayer de faire dans la mesure du possible autant de techniques qui vous auraient plu dans les visuels. Après tout, personne ne viendra vous demander des comptes. Cependant il serait malsain de votre part d’exiger des pratiques que votre amoureux ne pourrait exécuter. Ce serait dans ce cas une insulte et un manque de considération pour ce dernier.

Il urge de préciser également que ce n’est pas tout ce qu’on voit qu’il faut essayer de faire. À un moment donné il va falloir retrouver ses esprits pour comprendre que tout ce qui se passe derrière l’autre côté de l’écran n’est que fiction. La réalité, c’est ce que vous vivez avec votre partenaire. Si vous avez un grand intérêt pour ce dernier, vous n’allez pas le contraindre à faire des choses humiliantes.

Somme toute, retenez simplement que si votre partenaire aime consommer régulièrement du porno, ce n’est nullement un manque de respect ou d’amour à votre égard. Seulement qu’il faut savoir que l’excès en toute chose nuit. Cette nuisance peut provenir de la dépendance que vous ou votre couple avez vis-à-vis de ces vidéos.

simone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page