Aslania

“Is sex dirty? Only when it's being done right.”― Woody Allen

ENCHAINER AUTANT DE JOUISSANCE QUE POSSIBLE

Il est connu de tous que généralement, la sexualité des hommes est souvent plus rapide que celle des femmes. Quand bien même il y en a parmi eux qui essaient d’être endurants pour retarder le moment fatidique le plus longtemps possible. Et parfois je me demande à quoi bon perdre tout ce temps pour le voir jouir une seule fois et partir. Parce que dans la plupart des cas, du moins par rapport à mon expérience à moi, les gars après avoir éjaculé me tournent dos le plus rapidement possible et s’en vont. Mais un beau jour je fis la rencontre d’un bel homme gentil simple de qui je suis tombée tout de suite amoureuse. On n’a pas tardé à aller aux choses essentielles. Notre première fois au lit fût extraordinaire. Vous vous demandez certainement ce que j’ai pu découvrir de différent par rapport aux expériences passées. Eh bien c’est la totale. Vous n’avez pas idée, je vous assure. En principe ce sont les femmes qui en redemandent à ce que je sache. Mais de là à voir un gars qui le fait, c’est tout simplement impressionnant.

AUSSITOT VERSE AUSSITOT PRET POUR UN AUTRE TOUR AVEC MON HOMME

Comme je vous l’expliquais un peu plus haut, je n’arrive pas à me l’expliquer. En temps normal quand un homme bande pour la première fois, c’est qu’il vous montre qu’il est excité et prêt à passer à l’acte. S’en suivent les phases que vous connaissez (caresse, embrassade, pénétration et tout le reste). Enfin le sperme qui sort de sa cachette. Normalement à ce niveau c’est la pause ! Eh ben non, c’est tout à fait le contraire chez lui. Aussitôt qu’il a éjaculé que l’excitation a repris. C’est incroyable. Je lui ai demandé d’où est-ce qu’il a appris à faire ça et il me répond qu’il n’arrive pas à se l’expliquer lui-même. Cette capacité qu’il a à redémarrer le moteur aussitôt qu’il a versé est une prouesse pour moi. À un moment donné j’ai cru bien évidemment qu’il a consommé un de ses stupéfiants bon marché pour m’impressionner. Mais ce ne fut pas le cas parce que cela ne sait pas passé seulement la toute première fois, mais toutes autres fois qui ont suivi. Je vous confie au passage que pas plus tard hier nuit, il m’a encore baisé comme il sait le faire.

TOUT LE MONDE PEUT LE FAIRE

Je sais que les gars qui me lisent actuellement ont envie de réaliser la même chose que mon homme. Et pourtant ce n’est rien d’extraordinaire, vous savez. C’est une question de sensation et d’excitation. Ça dépend aussi de l’implication de la femme aussi. Si elle est du genre timide sans aucun pragmatisme au lit, alors ce n’est pas gagné d’avance pour vous. Autant vous la faites jouir, autant elle doit vous faire jouir également. C’est comme cela ça se passe. A vous mes cocottes, vous devez chercher à connaitre les parties sensibles de votre homme. Des endroits qui sont en quelque sorte unique à chaque mec. Le mien il suffit de sucer ses tétons quelques secondes après l’éjaculation et le voilà en train de bander à nouveau comme jamais.

PRECAUTIONS A PRENDRE

Un tel exercice demande quand même un minimum d’attention à accorder à son corps. Si vous fuyez souvent les salles de sports, c’est le moment de reprendre le chemin. Quelques minutes d’activités sportives ne vous feront que du bien. Je ne vous demande pas d’aller vous entrainer pour les Jeux olympiques, seulement le minimum qu’il faut pour maintenir réveiller vos sens et tous les nerfs qui dorment sous votre peau. De plus, manger équilibré tant que cela est possible. Prenez soin de vous tout simplement.

Quand on me pose souvent la question de savoir combien de fois mon mec atteint l’orgasme, je réponds autant de fois qu’il veut. C’est vrai que pour le moment il s’arrête au troisième coup, mais je crois qu’il est possible d’aller plus loin. Sachez donc qu’autant la femme peut jouir à plusieurs reprises, c’est pareil pour l’homme aussi. Il suffit juste de savoir comment s’y prendre. Alors les gars, je vous dirai au boulot donc.

simone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page