Aslania

“Is sex dirty? Only when it's being done right.”― Woody Allen

Comment lécher le cul d’un homme pour le maximum de plaisir ?

De nos jours, il existe plusieurs techniques sexuelles pour assouvir ses désirs et ses fantasmes. Parmi ses techniques, on a la fellation, le cunnilingus, facesitting et l’anulingus. Aujourd’hui nous allons aborder quelques méthodes pour bien faire un Anulingus à votre homme. Non ! Ne soyez pas étonné. C’est une action très amusante que l’on peut recevoir et donner, à chacun des conjoints du couple. Bien souvent, on voit cette pratique dans le domaine pornographique. Mais on l’adoptait déjà à l’époque.

Cet acte n’est pas souvent conseillé, mais elle mérite une place toute particulière. Avant de dire beurk, l’avez-vous essayé ?

Les préjugés

Avant de continuer engagez-vous à oublier vos idées reçues. Dans la sexualité, tout est permis si c’est pour prendre du plaisir et s’il le faut faire un l’anulingus a son homme. L’anus est une zone fortement érogène (selon la science). Elle mérite donc d’être stimulée, elle aussi. Pourtant, elle est très souvent négligée à cause de croyances populaires qui n’ont pas lieu d’être. Vous ne devriez pas avoir peur d’y prendre acte si votre partenaire à une bonne hygiène d’autant plus qu’on est censé normalement être attiré par l’odeur de l’autre. On vous rassure, aimer cette pratique ne veut pas dire qu’on est homosexuel. Bien au contraire, votre partenaire a juste compris que cela lui donne beaucoup de plaisir. Une fois démystifiée, vous voyez qu’on se sent plus détendu et relaxe avec le concept.

La pratique

Une fois les préjugés et fausses croyances dépassés, communiquer avec votre moitié pour voir dans quelle mesure vous allez vous satisfaire mutuellement. Parce qu’il peut vous faire aussi l’anulingus. Alors n’est-ce pas génial! Surtout, soyez détendue et restez calme. De toute façon, on ne vous demande pas de devenir une experte, mais d’y prendre du plaisir. Prenez du plaisir et amusez-vous.

Les fesses sont une partie très sensible du corps humain (féminin et masculin). Il va s’agir ici de vous y entraîner en douceur et de prendre du plaisir. Le mieux c’est de choisir une position très confortable pour le faire. En dépit de tout il ne faudrait pas vous faire mal. Lubrifiez bien avec votre salive avant d’y glisser soit le doigt ou la langue, car c’est très désagréable de griffer l’anus avec vos jolis ongles. Une fois que vous entendez les gémissements de plaisir de l’autre, alors vous serez changée en une vraie pro du coup de langue (vous serez apte à le faire les yeux fermés.). Pour les courageuses d’entre vous, oser y enfoncer la langue et à feindre un va-et-vient avec celle-ci. C’est juste parfait. Pour les plus gourmandes, n’hésitez pas à y mettre votre tête et à lui bouffer le cul avec application et dévotion.

Mon expérience personnelle :

L’anulingus est souvent pratiquée dans les films pornos avant la sodomie et est perçue comme un acte de soumission et d’humiliation quand il s’agit de la femme. Ce n’est pas mon cas. Je suis plutôt enthousiaste dans cet exercice que je vois comme une œuvre d’art (l’art existe partout.). Dès que j’ai vu que ça faisait du bien à mes partenaires, je m’y suis adonné. J’adore commencer par la fellation avec laquelle je finis par son anus. Je pense que c’est plus excitant quand sa bite est déjà en érection. Je lèche tout doucement puis je passe ma langue bien à plat sur son anus. Dès que la température de son corps est élevée, j’enfonce de plus en plus vite ma langue et j’aspire son anus comme si je lui faisais un suçon. À cet instant, je sais que je contrôle complètement la situation.

Je lèche alors son anus avec ardeur, bavant et glissant mon visage avec des mouvements de bas en haut. Alors mon nez vient mettre une pression sur son périnée, ce qui renforce la sensation et je ne lâche rien. Je prends donc de grandes respirations et je vais jusqu’au bout de ma capacité pulmonaire pour lui garantir le plus d’effets possible. Lorsqu’il éjacule et que je l’entends crier de plaisir, là, je sais que j’ai bien travaillé et je suis très contente de moi.

C’est ma plus belle récompense. Je ne me dégoûte pas de cet acte amoureux et je le pratique le plus fréquemment possible. Quand on est loin l’un de l’autre, nous le mettons dans nos jeux justes pour fantasmer et pour exciter l’autre. Je lui dis alors combien j’ai envie de lui manger l’anus et je rajoute toujours de petits détails afin qu’il se rappelle pleine de ces moments si parfaits.

Je vous conseille vivement de vous y mettre et de dépasser les réticences qui vous bloquent. N’hésitez pas à demander cette caresse et vous verrez tous vos tabous s’envoler avec plein d’orgasmes comme vous n’avez jamais senti de votre vie.

simone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page